Suite au décès du Docteur Selim Gharssalah par la Covid, sa soeur publie cette lettre

إقرأ أيضا
La soeur du Docteur Selim Gharssalah décédé suite à une atteinte du corona, a bien voulu publier une lettre que nous rapportons:
Bonjour à tous
Par ce message, la famille de notre cher défunt selim gharsallah voudrais s’exprimer sur le déroulement de ce terrible drame qui emporta la vie de notre fils, frère et amie.
Mon frère Selim a commencé à avoir des symptômes grippeaux et a donc consulté son médecin traitant qui lui a diagnostiqué une grippe et lui a prescrit des antibiotiques sans l’orienter vers un test de dépistage du COVID-19.
Mon frère est resté 3 jours avec des symptômes inquiétants.
Malgré la prise d’antibiotiques prescrit pars son médecin traitant les symptômes persistaient et, au contraire, ils continuaient à s’aggraver malgrè la prise des médicaments
Il a donc de lui même, ainsi que nos parents, essayé de joindre le service s’occupant du dépistage du COVID-19 via les numéro vers mis à disposition de la population par l’Etat.
Je dis bien essayé car en effet, cela a été le parcours du combattant pour réussir à les joindre. Après maintes et maintes tentatives d’appel qui n’aboutirent a rien, c’est plus de 24h plus tard qu’enfin le service décroche. Leur seul réponse est qu’ils ne peuvent pas procéder au test de dépistage sans une prescription de son médecin traitant
Nous avons donc rappelé le médecin traitant qui s’étonne de cette demande de procédure et nous répond qu’il n’y a pas besoin d’une lettre du médecin traitant pour faire le test covid et que le service de dépistage est bien censée se déplacer afin d’effectuer un test covid si une personne présente les symptômes.
Nous revenons donc au point de départ et rebelotte, encore le parcourt du combattant pour joindre le service de dépistage et encore une fois c’est au bout de 24h qu’il décroche au téléphone. Nous avons donc de nouveau demander une interventions de leur part mais sans prescription du médecin traitant car cela n’était pas une obligation et en leur précisant que les symptômes devenaient de plus en plus inquiétants. Ce n’est que là qu’ils nous ont répondu qu’ils allaient venir mais personne n’est venu et 24h après cette appel, soudainement et très rapidement, les symptômes de Selim se sont considérablement aggravés. Il était alors en détresse respiratoire et mon cher frère commençait à perdre conscience car il n’arrivait plus à respirer correctement et son cerveau n’était plus assez oxygéné.
Là, mes parents ont réussi à avoir un médecin urgentiste qui est immédiatement venu chez nous et au vu de la gravité de l’état de Selim, a appelé l’équipe médical spécialisé COVID-19 afin de venir chercher d’urgence mon frère et le conduire à l’hôpital. Sauf que l’équipe COVID-19 en question n’a d’abord pas pris au sérieux cette demande du médecin urgentiste qui se trouvais au près de mon frère, car pour eux c’était un cas qui pouvais se soigner à domicile. Il aurait fallu poser le téléphone sur la bouche de mon frère qui suffoquait pour leur prouvais qu’il était bel et bien dans un état critique et urgent ??
C’est AFFREUX
Après cette malheureuse réaction hallucinante de la part de l’équipe COVID-19, c’est après 2 longues heures qu’ils sont enfin venus chercher mon frère qu’ils ont mon sous oxygène. Il a alors immédiatement ouvert ses yeux, et c’était hélas son dernier regard avec mes parents.
Une fois à l’hopital, il n’y avait pas de place en réanimation, mais je remercie le médecin urgentiste qui a pu le mettre malgré tout au service d’urgence à l’hôpital Rabta. Merci pour le médecin de ce service qui l’a pris en charge malgrès que ce n’est pas le service COVID-19 et qui a fait tout ces efforts pour lui trouver un lit de réanimation très vite.
Mais hélas le coeur de mon frère a lâché quelques heures avant son éventuels transfert en réanimation.
Merci à tout les médecins et personnels soignants de l’hôpital qui ont fait tout leur possible pour permettre à mon frère de rester parmis nous. Merci aussi à ses collègues et amies qui ont remué ciel et terre pour débloquer un lit de réanimation pour Selim.
Mon message est long je le sais mais il était néanmoins nécessaire pour expliquer le plus exactement possible le déroulement de ce drame, au vue des fausses rumeurs qui circule à son sujet. Selim est mort et en cette période de deuil, voir autant de fausses rumeurs sur lui circuler ne fait qu’augmenter notre peine et notre chagrin. Et un grand merci à tout les messages de soutient que nous avons pu lire et recevoir, merci à tous.
MERCI DE PARTAGER CE MESSAGE AUTANT QUE POSSIBLE, PARTAGER LE SUR VOS PAGES FACEBOOK, À VOS CONTACTE, FAITE TOURNER CE MESSAGE S’IL VOUS PLAÎT PLAÎT !!
Allah yarhmak khouya Selim, ton coeur à lâché devant les ravages du covid mais désormais il vit dans mon coeur et dans nos coeurs à tous.
قد يعجبك ايضا